Barre unique de navigation

Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Menu secondaire

La RSE en image

Une data visualisation pour explorer les principales données RSE du Groupe

Accéder à la dataviz

Contenu Principal

Éthique et déontologie : des repères au quotidien

Historiquement, l’éthique et la déontologie font partie de l’ADN du Groupe La Poste au travers de nombreux engagements, tels que la prestation de Serment qui date de 1790, des chartes ou recueils de déontologie. Au-delà de la conformité, il s'agit de respecter les six valeurs essentielles qui accompagnent depuis toujours les postiers dans l'exercice de leur métier.

Patrick Widloecher, Déontologue du Groupe

"

« L’éthique et la déontologie protègent les salariés et l'entreprise et renforcent l'unité du Groupe tout en respectant la diversité de ses activités. Bien au-delà d'une simple question morale, elles doivent être comprises comme étant avant tout un levier de confiance, donc de performance pour La Poste, afin d’améliorer son efficacité économique, financière et sociale. »

"

La déontologie pour Le Groupe La Poste

Le Groupe La Poste a mis en place en 2012 un dispositif éthique comprenant notamment un Référentiel de Déontologie, un réseau de déontologues, un Comité d’Éthique, un système d’alerte et des actions de sensibilisation pour ses collaborateurs. Cette évolution s'est intégrée dans un mouvement général qui incitait les entreprises à s’engager suite aux dérives de gouvernance à l’origine de la crise financière de 2008. La crise de confiance qui en a découlé a conduit la société et le monde entrepreneurial à prendre conscience de l'importance des questions d’éthique et de déontologie.

Pour Le Groupe La Poste, l’éthique et la déontologie s’appuient sur le respect des lois et des règlements (la conformité) et celui de ses six valeurs : ouverture, considération, équité, accessibilité, proximité et sens du service. Dans un groupe de services comme La Poste, l'éthique et la déontologie constituent des leviers de confiance essentiels pour les relations avec les clients mais aussi avec l'ensemble de ses parties prenantes aussi bien internes (collaborateurs, partenaires sociaux) qu’externes (élus et acteurs territoriaux, associations de consommateurs, actionnaires, partenaires, sous-traitants et fournisseurs...)

La Poste construit depuis plusieurs années sa stratégie générale sur le développement de la confiance auprès de ses parties prenantes et un bon climat éthique participe à son renforcement. Elle cultive la confiance, au travers du bon comportement de ses collaborateurs.

Prévenir la corruption et encadrer les relations avec les pouvoirs publics

Membre du Global Compact des Nations Unies et de Transparency International, La Poste a récemment renforcé ses actions pour lutter contre la corruption sous toutes ses formes et mieux encadrer ses relations avec les pouvoirs publics. Elle a identifié plusieurs champs d’actions :

  • les cadeaux et invitations : le Groupe a défini une politique qui s’applique à tous ses collaborateurs et qui s’appuie sur un mode d’emploi France pour faciliter sa mise en œuvre ;
  • la représentation d’intérêts, aussi appelée lobbying : convaincu que le respect de principes déontologiques clairs doit guider toute démarche de représentation d’intérêts, Le Groupe La Poste a formalisé sa Charte de la représentation d’intérêts. Adoptée en comité exécutif, elle régit les relations que les collaborateurs du Groupe sont amenés à nouer avec les représentants des pouvoirs publics nationaux et européens ;
  • il existe par ailleurs des référentiels spécifiques :
    • un Guide Éthique Élus Collaborateurs pour les aider à traiter les potentiels conflits d’intérêts que leur double action pourrait engendrer ;
    • un Code de conduite Anticorruption précise les pratiques à adopter ou à prohiber par l’ensemble des collaborateurs du Groupe.

L’ensemble de ces documents constitue le kit Anticorruption du Groupe qui est démultiplié à tous les niveaux de l’entreprise. Il s’accompagne d’un dispositif de sensibilisation, formation et information, comme pour le reste des enjeux éthiques. Un réseau de référents Anticorruption et un comité Anticorruption ont également été mis en place pour suivre le déploiement opérationnel du dispositif de prévention de la corruption.

Le dispositif éthique

Le Groupe a matérialisé cet engagement en se dotant d'un dispositif éthique et déontologie complet. Ce dispositif s'articule autour d'un Comité d'Éthique et d'un réseau de déontologues référents. Il s'appuie sur six points de force :

  • le Comité d'Éthique: il partage avec le comité exécutif et le comité Qualité et Développement Durable du conseil d'administration, le suivi du déploiement de la politique de déontologie, identifie les axes de progrès, définit les outils nécessaires pour poursuivre les objectifs. Il assure également un rôle de vigie et propose des mises à jour du Référentiel de Déontologie du Groupe ;
  • un réseau de déontologues à la disposition des postiers : il se compose du déontologue du Groupe, qui veille au déploiement du dispositif et l'anime, et de déontologues dans chacune des branches du Groupe ;
  • le Référentiel de Déontologie : il traite des règles et des devoirs qui régissent le Groupe et ses salariés dans leur fonctionnement comme dans leurs relations en interne et avec l'extérieur. Il expose également des engagements forts tels que le respect de la planète et des hommes ;
  • le système d'aide personnalisée (ou système d’alerte) : il permet à un postier confronté à une situation délicate ou un délit de le remonter à un déontologue et d'être conseillé et accompagné sur la meilleure attitude à adopter. Une adresse mail dédiée et sécurisée est à sa disposition pour prendre contact avec son déontologue, qui s’engage à lui répondre avec l’aide d’experts ;
  • le baromètre du climat éthique : initié en 2012, il permet de mesurer chaque année les avancées du Groupe, mais aussi les progrès qui restent à accomplir, l'évolution de l'état d'esprit des postiers, leur compréhension du sujet et leur niveau d’investissement en la matière. Une étude similaire est réalisée en parallèle, en partenariat avec le Cercle Éthique des Affaires (CEA), sur un échantillon de 500 personnes travaillant dans de grandes entreprises. La Poste peut ainsi comparer ses résultats avec les tendances d’autres entreprises. La cinquième campagne du baromètre a eu lieu en novembre 2016 ;
  • un programme de sensibilisation à travers des actions d’information, de communication et de formation.. D’ici fin 2015, le Groupe disposera notamment d’une application Smartphone pour faciliter la diffusion en interne de la culture éthique sur ses priorités, telles que la prévention de la corruption. Afin de contribuer aux initiatives externes, Le Groupe La Poste est aussi un adhérent actif du CEA et d’autres think tank. Après un parrainage de plusieurs années du master Droit Éthique des Affaires de l’Université Cergy Pontoise, le Groupe étudie un partenariat avec l’Ecole du Management de Strasbourg pour accompagner les futurs professionnels de l’éthique et se nourrir de leurs regards externes pour enrichir la démarche du Groupe ;

Respecter les règles de concurrence, un engagement fort pour Le Groupe La Poste

Le Groupe La Poste place le respect du droit de la concurrence au niveau des grands principes de ses activités et applique une démarche volontariste de prévention et d'anticipation des risques dans ce domaine. Le respect des règles de concurrence a été introduit dans le Référentiel de Déontologie du Groupe, puis renforcé en 2012 par l'adoption et la mise en œuvre du programme de conformité au sein du Groupe, sur le modèle préconisé par l'Autorité de la Concurrence. En complément, le Groupe a déployé une Charte de la concurrence, afin d'apporter à ses collaborateurs les éléments nécessaires pour adopter les bons comportements dans leurs activités, mais également pour tirer le meilleur parti de ces règles pour optimiser leurs actions.

Retour haut de page

Pied de page